Martinique : bilan mitigé pour les hôteliers membres de Zilea

Les L’association Zilea  vient de dévoiler son observatoire de l’hôtellerie. Il s’agit du bilan d’activité du premier trimestre 2017 mis en parallèle avec l’année 2016. L’étude porte sur 18 structures hôtelières en 2016 en Martinique.

veilletourismeantilles-capestlagoonresort

Un contexte hybride

L’association constate tout d’abord que l’année 2016 a été marquée par plusieurs attentats, qui ont nécessairement engendré une baisse de l’activité touristique. D’autre part, elle établit un lien entre les élections en France et en Allemagne n’étant, « par expérience, guère propices au tourisme ». Malgré les possibles retombées internationales sur le tourisme, l’association remarque que l’offre s’améliore sur ce territoire.

En Martinique, Zilea y perçoit une donne positive pour trois raisons majeures :

  • Une hôtellerie Martiniquaise en plein développement.
  • Un tourisme de croisière en plein essor.
  • Une « offre aérienne élargie ».

Zilea_photo

Un chiffre d’affaires en baisse

Au premier trimestre 2017, le taux d’occupation affiche 80,1% : une amélioration de 1,4 points par rapport à 2016. Elle est la deuxième meilleure année en taux d’occupation sur les 10 dernières années. Ce sont d’ailleurs les hôtels 4* qui affichent le meilleur taux de remplissage. Ce résultat reste toutefois à nuancer car le président de Zilea, Philippe Lecuyer, explique qu’en fait « Les chambres se vendent bien et a un meilleur prix mais que les recettes annexes sont en forte diminution notamment la restauration (mais aussi, téléphones, boutiques, bar , bien-être, etc…) ».

Finalement, le chiffre d’affaires(CA) diminue de 2,1% par rapport au premier trimestre 2016. Il est également le troisième plus mauvais CA de ces 10 dernières années. L’association établit que cette diminution du chiffre d’affaires peut s’expliquer par la médiatisation de la crise du virus ZIKA.

Enfin, Zilea reconnaît une diminution de 0,3% des nuitées réservées par des personnes en provenance de l’hexagone, qui reste le premier marché émetteur de touristes (79,9%).

Des prévisions encourageantes

Les résultats du début d’année sont qualifiés de « très encourageants » par Zilea, et ce, notamment aux vues des « bonnes perspectives du mois d’avril ».

Ces perspectives affichent en effet un taux d’occupation en hausse de 32% et un CA global en augmentation de 30% par rapport à avril 2016

Affaire à suivre.

GARDEZ UN COUP D'AVANCE !

 

Recevez chaque semaine le meilleur de l'actualité du tourisme aux Antilles par email ! (c'est gratuit !)