Carine Turpin, spécialiste du marketing web analytique

Amoureuse des voyages, formée en commerce international et gestion d’entreprise, Carine Turpin a intégré le Groupe Pierre et Vacances/Center Parcs il y a quatre ans. Elle est aujourd’hui Responsable Search pour l’Europe et coordonne des consultants répartis dans six pays. Son objectif : faire en sorte que les internautes réservent des séjours dans les hôtels du Groupe.

carine-turpin-pierre-vacances

31 pays au compteur

« Je suis passée par neuf écoles entre la maternelle et le baccalauréat ». Née à Paris d’un père sénégalais et d’une mère martiniquaise, Carine passe dix ans en Guyane avant d’arriver en Martinique. « Ma mère aime bouger et je l’ai naturellement suivie », explique-t-elle.

Cet héritage de globe-trotteuse, la jeune trentenaire ne l’a pas abandonné : elle a déjà visité des dizaines de pays et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. En voyage, elle privilégie les petites villes qui lui permettent de se mettre au vert. « J’aime aussi rencontrer de nouvelles personnes », s’enthousiasme-t-elle. De cette vie plutôt nomade, Carine a appris à ne pas s’attacher à un lieu et qu’on peut toujours repartir de zéro ».

Je me sens caribéenne.

Business et responsabilités

Carine a suivi un parcours tourné vers l’économie : après le bac, elle fait un an de classe préparatoire au lycée de Bellevue, avant de se réorienter vers l’ex-Université des Antilles et de la Guyane où elle obtient sa Licence. Elle poursuit en Master en « International Project Management » en école de commerce à Clermont-Ferrand. En dernière année, elle effectue un stage de Responsable Export d’une société qui fabrique des cabanons en métal. Elle y gère à la fois la communication et la logistique.

J’ai toujours eu des postes où il y avait de gros enjeux business.

A la fin de cette expérience, elle décide de rester dans le pays et se met en recherche d’un poste. « Ma tante m’a hébergée à Londres. J’ai trouvé un emploi après six mois. J’ai le sentiment d’avoir moins galéré que mes amis qui étaient en France. Le marché du travail anglais est beaucoup plus flexible, on embauche facilement, mais on licencie rapidement aussi. » Elle rejoint une agence spécialisée dans le web où elle s’initie au marketing analytique. Elle y reste un peu plus d’un an et demi avant de passer coté client et d’être embauchée par une startup, aujourd’hui rachetée par le groupe Accor. « J’avais un budget SEO/SEA mensuel de plusieurs centaines de milliers de livres ».

Pourtant, en 2013, au retour d’un séjour aux Etats-Unis, elle démissionne. Un ras-le-bol général du mode de vie anglais, de la nourriture, de la colocation, le sentiment de stagner professionnellement. Son GPS interne lui indique deux directions : l’Australie ou…Paris. La capitale française remporte ses faveurs. « Mon père y vit, mes frères et soeurs aussi. J’avais envie de me rapprocher d’eux ».

Des journées bien remplies 

A Pierre et Vacances depuis 2013, elle a changé de poste chaque année. Elle a d’abord été en charge du marché français, avant de voir son champ d’intervention élargi. « Le marketing analytique prend de plus en plus d’importance dans les entreprises », affirme-t-elle.  » Mais on n’est pas tellement dans la créativité. Je passe en réalité beaucoup de temps à scruter des tableurs Excel, à analyser des chiffres, à mettre en place des stratégies et à échanger avec les consultants ainsi qu’avec Google ». Dans ses fonctions, Carine, doit constamment être en veille des nouveautés mises en place par le moteur de recherche. « C’est un secteur en évolution permanente, c’est ce qui le rend passionnant ».

Avec tout ça, Carine trouve le temps de courir plusieurs fois par semaine, « même si ces derniers mois, c’était compliqué ». Et le soir, elle ne fait pas l’impasse sur son péché mignon : des tasses de thé.

GARDEZ UN COUP D'AVANCE !

 

Recevez chaque semaine le meilleur de l'actualité du tourisme aux Antilles par email ! (c'est gratuit !)