Airbnb : « Nous avons plus de 40 000 annonces sur le marché caribéen »

Airbnb continue sa percée dans la Caraïbe et aux Antilles Françaises en particulier. Mikel Freemon,Caribbean Regional Manager à Airbnb, a répondu à nos questions.

« Nous nous développons rapidement dans la région », affirme-t-elle.

Le marché caribéen a doublé de taille depuis l’an dernier, nous nous en réjouissons.

Airbnb propose aujourd’hui plus de 40 000 annonces (chambres, villas, appartements…) dans la zone. Les destinations les plus populaires ? Puerto Rico, la République Dominicaine – paradoxalement plus connues pour leurs resorts de luxe que pour leur tourisme chez l’habitant -, mais surtout Cuba, qui bat des records. « C’est la croissance la plus importante de toute l’histoire d’Airbnb » selon Mikel Freemon.

1/4 des annonces de la Caraïbe sont aux Antilles Françaises

Les Antilles Françaises affichent des résultats solides : « 1/4 des annonces qui concernent la Caraïbe concernent des biens situés aux Antilles Françaises », explique Mikel Freemon. La Guadeloupe et Saint-Barthélémy ont le vent en poupe : « les réservations ont plus que triplé cette année, comparativement à l’année passée ». Airbnb a d’ailleurs choisi de mettre la Guadeloupe à l’honneur dans sa campagne « Live there ».

Pas de fléchissement prévu

« La tendance du tourisme chez l’habitant devrait se poursuivre dans le monde et dans la Caraïbe », poursuit la responsable. « Sur certains marchés, nous constatons que 30% des touristes ne se seraient pas rendus dans une destination, s’il n’y avait pas eu Airbnb ». Mikel Freemon y voit un moyen de faire les voyageurs bénéficier d’expériences plus authentiques et de faire évoluer l’image de la Caraïbe par-delà les clichés sea, sun, beach. « Je me suis récemment rendue aux Bahamas et j’ai été hébergée par une Superhost », raconte-t-elle. « Elle m’a fait goûter un plat typique (Chicken Souse), m’a montré son jardin et m’a expliqué comment récolter du sel de mer. » Par ailleurs, ces touristes « dînent dans des restaurants locaux, réservent des massages dans des spas d’hôtels, visitent les marchés, prennent des cours de plongée », bref, « participent au développement local de l’économie tout en générant des revenus complémentaires au-delà des zones touristiques. »

GARDEZ UN COUP D'AVANCE !

 

Recevez chaque semaine le meilleur de l'actualité du tourisme aux Antilles par email ! (c'est gratuit !)