Pointe-à-Pitre – Pôle Caraïbes en bus Karu’Lis : une expérience mitigée

Plus besoin de prendre un taxi ou de mobiliser un proche pour se rendre à l’aéroport Pôle Caraïbes de Pointe-à-Pitre…  En effet, depuis juillet dernier, quatre nouvelles lignes de bus du réseau de transport Karu’Lis permettent de s’y rendre. Mais qu’en est-il vraiment ?

Il est 11 heures. Température aux alentours de 28°C. Nous sommes mi-septembre, près de deux mois après l’arrivée des nouvelles lignes de bus Karu’Lis, le réseau de transport en commun qui dessert les communes adhérentes au SMTPCM (Syndicat Mixte des Transports du Petit Cul de Sac Marin). Les bus oranges sillonnent donc les communes de Pointe-à-Pitre, Les Abymes, Baie-Mahault, Le Gosier et d’autres secteurs du Lamentin et de Sainte-Anne.

Seules quatre communes offrent un départ en direction de l’aéroport. Du côté de Baie-Mahault, le rendez-vous est donné devant le Centre commercial de Destreland ou encore le World Trade Center. Plus au centre de l’île, du côté de la Grande Terre, vous pouvez également embarquer à Pointe-à-Pitre devant le Centre hospitalier ou encore à Saint-Félix au Gosier.

Etape 1 – L’agence commerciale

Après une balade matinale au marché des épices, direction l’agence commerciale de la compagnie de bus, à Pointe-à-Pitre pour effectuer les dernières vérifications : horaires, tarifs et itinéraire. Malgré quelques recherches sur le site, il semblait plus prudent d’aller sur place.

Première désillusion : « Le bus pour l’aéroport est à 12h45, m’indique-t-on à l’accueil. Vous devez aller le récupérer devant l’ancien Centre des Arts ». Le précédent était à 10h30. Avec un bus chaque deux heures, c’est parti pour une heure trente d’attente.

Pas pratique. D’ailleurs Shannael qui emprunte cette ligne quotidiennement pour se rendre au boulot en connait un rayon.

Je commence à travailler à l’aéroport 9 heures. J’ai deux possibilités : je prends celui de 6h30 et j’arrive beaucoup trop tôt. Ou alors j’opte pour le créneau 8h30 et je suis en retard.

Elle a choisi la deuxième option.

12h30 – L’attente à l’abribus

Karulis-veille-tourisme-antilles

Rendez-vous devant l’ancien Centre culturel de Pointe-à-Pitre actuellement en travaux. À l’abribus, d’autres utilisateurs patientent également. « Ici, c’est assez fréquent d’attendre le bus plus d’une heure, raconte Marius un jeune homme de 22 ans qui va aussi à l’aéroport. C’est l’une des raisons pour lesquelles, je dois toujours avoir une bonne playlist ». Plutôt optimiste, Marius préfère voir le verre à moitié plein. « Avec les nouveaux bus, il fait beaucoup moins chaud qu’avant », souligne-t-il, casque sur la tête. « Et d’ailleurs, maintenant ça coûte aussi moins cher ».

attente-bus-karulis

Prix du trajet à l’unité : 1€20. Avec la nouvelle organisation, vous pouvez aussi opter pour un abonnement trimestriel, semestriel ou annuel. Par exemple, pour un abonnement mensuel « Karu Liberté » qui représente un tarif normal, il faut débourser 36 euros en zone 1 (Pointe-à-Pitre, et communes limitrophes) et 54 euros en zone 2 (Mare-Gaillard au Gosier, Sainte-Anne…).

Mais, recharger son pass peut être une vraie mission. « Je me rappelle d’une fois où j’avais oublié de recharger ma carte », raconte Maïté rencontrée à l’abribus. « Comme l’agence ouvre à 8h30 et qu’il est impossible de recharger autre part ma mère a dû me déposer à l’école ». Désormais la jeune étudiante de 19 ans anticipe. Mais la bonne nouvelle, c’est que fin septembre Karu’Lis a lancé sa première borne automatique par carte bancaire. Finis donc les détours matinaux et les « plans galères ».

Trêve de bavardages.

12h45 tapantes – Le bus est à quai.

karulis-aeroport-guadeloupe

Ce jour là, seules six personnes embarquent en direction de l’aéroport. « Il n’y a jamais beaucoup de monde », fait remarquer Shannael.

Par manque de confiance ou de fiabilité, les gens ne prennent pas le risque d’aller à l’aéroport en transport public

commente l’un des seuls passagers ayant des bagages.

C’est aussi une première pour ce couple qui part en vacances en Italie. « Des amis nous ont déposé à Pointe-à-Pitre », explique Justine qui affiche déjà une humeur caliente. « Cela nous évite de laisser notre voiture dans le parking de l’aéroport ».

Départ immédiat

Aucune indication n’est disponible dans le bus. Après le Centre des Arts, en passant par le quartier pointois de Lauricisque, prochain arrêt : le rond-point Miquel. Bus privés et bus du réseau Karu’Lis se côtoient pendant que la symphonie des klaxons bat son plein. Finalement les bus « marrons » (NDLR : non officiels) sont encore sur les routes. L’organisation est un peu bancale. Mais, impossible d’avoir une explication du côté des syndicats des transports.

Entre midi et deux, personne n’échappe aux embouteillages du Raizet. Là, encore il ne faut pas être pressé. 13h10. Nous sommes au niveau du centre commercial Milénis, aux Abymes. L’aéroport est juste derrière, mais le trajet est plus complexe. Le chauffeur poursuit sa route vers le bourg des Abymes. Après la MJC, un détour par Boisripeaux avant de rejoindre la ZAC de Dothémare. Enfin nous prenons la rocade pour rejoindre le terminus.

13h46 : Arrivée à l’aéroport Pôle Caraïbes

En somme, il faut compter une heure pour effectuer les 7 kilomètres permettant de rejoindre l’aéroport au départ de Pointe-à-Pitre. En voiture, vous en avez pour une quinzaine de minutes. Ce jour-là, le prochain départ en sens inverse est prévu à 15h30. Autre grande surprise, le bus repart à vide. « C’est encore le début », justifie le chauffeur. « Il faut un peu de temps pour trouver le bon rythme ».


Finalement, est-ce pratique pour les touristes ? La réponse est mitigée quand on voit le manque de flexibilité au niveau des horaires. Une navette serait peut-être plus appropriée pour rejoindre l’aéroport. Parce qu’avec Karu’Lis, si l’idée est bonne, la route est vraiment longue et sinueuse.

Vous souhaitez que l’on teste autre chose ? Envoyez-nous un email à info @ veilletourismeantilles.com 🙂

  • Ynna Jo

    Je valide !!!!!!!!!
    J’approuve le fait qu’il y ait une meilleure organisation au niveau des transports de Gosier à Baie Mahault parce que ceux-ci sont réguliers mais en ce qui concerne les bus qui vont à l’aéroport ils sont carrément inutiles et chiant , parce qu’on ne sait pas à quel heure ils passent et on prend vraiment beaucoup trop de temps pour aller à l’aéroport et arrivé à l’aéroport soit disant c’est leur ligne, ils déposent même pas les gens au départ donc ça sert à rien , c’st normal qu’ils soient toujours vide vu qu’ils font pleins de détours inutiles avant d’arriver TCHIP !