Norwegian Airlines : « Notre ambition est de desservir les Antilles Françaises toute l’année »

Depuis qu’elle a lancé ses vols saisonniers à bas tarifs entre les Etats-Unis et les Antilles Françaises, la compagnie Norwegian Airlines fait l’objet de toutes les attentions tant de la part des professionnels du tourisme, que de ses concurrents aériens.

Récemment, l’entreprise a encore fait mouche avec deux annonces : des liaisons directes entre la Guadeloupe et Fort Lauderdale, en Floride ainsi qu’un intérêt pour la ligne Paris-Antilles. Rien ne semble pouvoir l’arrêter.

Nous voulons proposer des vols toute l’année entre la Martinique et la Guadeloupe et les Etats-Unis

nous révèle Anders Lindstrom, directeur de communication de l’entreprise. « Ces destinations ont pendant longtemps été ignorées des compagnies aériennes. Il n’y a pas eu de vol direct entre New York et les Antilles Françaises pendant plus de 25 ans ! Pour venir en Martinique ou en Guadeloupe, il fallait absolument passer par Miami, ce qui faisait de très longs vols. Sans compter que les tarifs étaient exorbitants ». Norwegian a su saisir l’opportunité.

C’était un coup de poker. Personne ne s’attendait à nous voir arriver, surtout avec autant de liaisons en même temps.

Merci l’Europe !

Au départ pourtant, il s’agissait avant tout d’utiliser des avions cloués au sol. « La saison hivernale correspond à la basse saison en Europe. Nous avions dix avions qui ne volaient pas et qui par conséquent, ne généraient aucun revenu », explique le porte-parole. Dans quelle partie du monde l’hiver correspond à la haute saison ? La Caraïbe ! « Nous sommes une compagnie européenne, nos accords exigent que nous desservions, au départ des Etats-Unis, des territoires européens ». Plus d’une dizaine de destinations caribéennes sont listées, parmi lesquelles les Antilles Françaises ou les Iles Vierges Britanniques par exemple. « Nous avons passé en revue le potentiel de chaque destination. Nous sommes ensuite allés à la rencontre des aéroports ». En tout, les négociations ont duré environ une année. Les premiers vols ont débuté en décembre 2015.

Les réservations ont pris un peu de temps avant de s’emballer.

Les débuts sont mitigés car les touristes américains méconnaissent la Martinique et la Guadeloupe. Norwegian Airlines elle-même ne bénéficie pas d’une forte notoriété aux Etats-Unis. Du côté des Antillais, les prix bas suscitent la méfiance.

Cependant, la situation évolue rapidement grâce à des prix d’appel alléchants ainsi qu’un marketing solide. Les deux destinations sont décrites aux Etats-Unis comme des trésors cachés à découvrir dans la Caraïbe.

Nous avons eu un taux de remplissage de 90% sur la saison 2015-2016

savoure Anders Lindstrom. « Certains Antillais nous ont dit qu’auparavant, ils ne pouvaient se rendre aux Etats-Unis qu’une fois tous les trois ou quatre ans, en raison du prix. Maintenant, avec nos tarifs, ils peuvent y aller chaque année, voire deux fois par an ». Avec ces bons résultats, la compagnie a d’ores et déjà annoncé le renouvellement de ses liaisons entre les Etats-Unis et les Antilles, en y ajoutant même Miami. L’entreprise a découvert à quel point le marché était intéressant et rentable. Son objectif est de pouvoir proposer des vols toute l’année. « Il y a une demande pendant l’été, mais cela correspond également à la haute saison en Europe », explique le directeur de la communication. « Nous savions que nous n’aurions pas été en mesure d’assurer des liaisons en continu dès la première année car nous avons besoin des avions sur le continent. Mais nous avons commandé plus de 200 appareils pour les cinq prochaines années ». La compagnie pourrait donc être en mesure d’accroître des vols, pour le plus grand bonheur des Martiniquais, des Guadeloupéens et des Américains.

GARDEZ UN COUP D'AVANCE !

 

Recevez chaque semaine le meilleur de l'actualité du tourisme aux Antilles par email ! (c'est gratuit !)