Level renforce son positionnement en Martinique

Le dirigeant de la compagnie Level France, de passage en Martinique, donnait le 23 novembre dernier une conférence de presse à l’aéroport Aimé Césaire. L’occasion de faire la lumière sur une offre parfois mal comprise des consommateurs, et bien sûr, séduire ou reconquérir son nouveau marché antillais.

Après deux faux départs en septembre, Level a officiellement opéré le lancement de ses rotations Fort-de-France/Paris Orly le 6 octobre 2018, avec trois dessertes par semaines. En investissant sur ce nouveau segment de marché, le challenger low-cost des compagnies aériennes desservant la Martinique propose une flotte flambant neuve et un voyage à bas prix. Une offre de base à 99 euros aller simple en classe économique, avec un bagage cabine inclus, à laquelle vient s’ajouter un panel d’options, du repas au choix du siège, en passant par les bagages en soute. Bien sûr, ce sont des prix d’appels et les places partent avec la rapidité de l’éclair. Autant dire que l’achat d’impulsion est hors-jeu.

LEVEL-vta-magazine

L’atout flexibilité

Au mécontentement des internautes au sujet des tarifs promis souvent indisponibles, Level s’en explique par sa stratégie qui est de commercialiser des billets distincts.

Le client peut ne pas trouver de billet à 99 euros sur son aller, mais peut le trouver sur son retour. Nous n’associons pas la vente de deux billets d’avions car nous souhaitons aussi laisser le passager libre de choisir des options complètement différentes. Il peut avoir besoin d’un ou deux bagages soute à l’aller, et non au retour par exemple, Jean-François Morin, Directeur Général Level France.

En somme, la low-cost propose une offre à la carte, aussi bien adaptée à une clientèle de particulier que de professionnel. « De plus, si l’offre à 99€ est épuisée, la tranche tarifaire immédiatement au-dessus est à 129€. Le billet ne double donc pas. » poursuit la direction.

Et de 5 !

Depuis son lancement, Level se targue d’un taux de remplissage de 80% sur les Antilles. Dès ce mardi 27 novembre, la filiale du groupe IAG (International Airlines Group) proposera comme promis, deux nouvelles rotations, soit au total 5 par semaine les mardi, jeudi, vendredi, samedi et dimanche jusqu’en mars 2019. A noter qu’à l’inverse de Norwegian, la compagnie opère toute l’année. Son positionnement est clairement affiché : elle revendique « ouvrir la Martinique au monde » mais aussi une ouverture sur l’Europe avec des liaisons vers l’Espagne (Barcelone, Valence, Madrid, Alicante, Majorque) et l’Italie (Rome) via sa grande sœur Vueling.

GARDEZ UN COUP D'AVANCE !

 

Recevez chaque semaine le meilleur de l'actualité du tourisme aux Antilles par email ! (c'est gratuit !)