La Fondation Paul Bocuse, l’argentier de l’Elysée et un Meilleur Ouvrier de France en Martinique pour le Caribbean Trophy Table Art

L’hôtel La Pagerie**** en Martinique accueillera les 22 et 23 juin 2018 la première édition du Caribbean Trophy Table ART, un concours visant à promouvoir les arts de la table auprès des professionnels du tourisme en activité et des étudiants. Le projet est à l’initiative de la cheffe Béatrice Fabignon, nommée Chef Créole 2016/2017 et membre d’EuroToques France et Véronique Bidault des Chaumes, présidente de La Pagerie. Le projet est parrainé par la Fondation Paul Bocuse.

caribbean-trophy-art-table-martinique

Les arts de la table, des métiers méconnus 

Si certaines fonctions de l’hôtellerie-restauration sont bien identifiées par le grand public, les arts de la table regroupent une variété de métiers souvent méconnus incluant le travail en salle, la mise en place de décor. Pour Béatrice Fabignon : « le monde des arts de la table est le fruit du travail d’une équipe au service de l’excellence offerte au client dans un esprit de générosité, ravissement, et de respect. Les produits sont sublimés par les équipes de cuisine et de pâtisserie. Le geste est magnifié pour faire voyager le client au gré des saveurs des outremers et caribéennes. C’est cette expérience unique que nous cherchons à lui faire vivre … et revivre ! »

Les arts de recevoir c’est respecter le passé, être ancré dans le présent pour définir l’avenir, avec une adaptation des règles de savoir-faire et du savoir-être.

Un événement de portée nationale

Le Caribbean Trophy Table Art met les petits plats dans les grands puisque des pontes du milieu ont été invités : Emmanuel Fournis, consultant en restaurant et ambassadeur de la fondation Paul Bocuse ; Stéphane Guénaud, argentier de l’Elysée ou Kévin Chambenoit, Meilleur Ouvrier de France 2015 « Art de la table » et directeur de la restauration au Peninsula à Paris.
Pour Béatrice Fabignon, il est important de 
« faire venir l’élite, l’excellence en Martinique sans dénigrer ce qui existe localement. Il faut se former et retenir le meilleur» et de donner une dimension nationale au concours. « C’est la première fois qu’un événement d’une telle ampleur aura lieu en Martinique et je vais décliner le concept en Guadeloupe, à la Réunion, à Tahiti, en Guyane, à Mayotte etc. Des marques nous ont déjà indiqué suivre cet événement porteur ». 

Un concours, deux lauréats

Le concours est ouvert à deux catégories de participants :

  • Les jeunes en formation dans les lycées hôteliers, CFA et autres centres âgés de moins de 23 ans
  • Les professionnels du secteur de l’hôtellerie-restauration.

Les candidats vont s’affronter lors de 7 exercices :

  • Découpe d’une volaille
  • Sommellerie
  • Flambage
  • Bar – création d’un cocktail (sans alcool pour les lycéens)
  • Découpe d’un fruit
  • Mise en place d’une table pour 2 personnes sur le thème « Les jeux olympiques 2024 »
  • Décoration florale avec une base.

« Le grand public est le bienvenu » insiste Béatrice Fabignon : chacun peut donc venir à La Pagerie soutenir les candidats. Au terme des épreuves, deux lauréats seront désignés : un étudiant et un professionnel. Parmi les lots à gagner figurent le trophée conçu par l’artiste plasticien KONGO, un vol aller/retour pour Paris pour une formation.

L’arbre qui cache la forêt : la formation et l’emploi dans l’hôtellerie-restauration aux Antilles

S’il a le mérite d’exister, le Caribbean Trophy Table Art masque une réalité plus complexe : le marché de l’emploi et la formation en hôtellerie-restauration. C’était l’objet de notre dossier que vous pouvez retrouver en cliquant ici.
Véronique Bidault des Chaumes de la Pagerie en témoigne  « nous avons du mal à recruter ». Espérons que la manifestation fasse (re)naître des vocations.

GARDEZ UN COUP D'AVANCE !

 

Recevez chaque semaine le meilleur de l'actualité du tourisme aux Antilles par email ! (c'est gratuit !)